Sélectionner une page

TROP DE PORTES ET TRÈS PEU DE SOINS.

SIMPLIFIONS L’ACCÈS.

Certains des enfants les plus vulnérables de l’est de l’Ontario sont confrontés à un modèle morcelé de prestation de services essentiels en santé. Pour chaque porte supplémentaire de soins existante, plus de pression est exercée aujourd’hui sur 40 000 familles déjà surchargées. Nous pouvons changer cela.

 

La solution commence avec une seule porte.

 

 

Je manifeste mon appuiDonnez-moi plus de détails

TROP DE PORTES ET TRÈS PEU DE SOINS.

SIMPLIFIONS L’ACCÈS.

Certains des enfants les plus vulnérables de l’est de l’Ontario sont confrontés à un modèle morcelé de prestation de services essentiels en santé. Pour chaque porte supplémentaire de soins existante, plus de pression est exercée aujourd’hui sur 40 000 familles déjà surchargées. Nous pouvons changer cela.

La solution commence avec une seule porte.

 

Je manifeste mon appuiDonnez-moi plus de détails

Meet psychiatrist Marjorie Robb. She is passionate about improving the lives of kids and teens with mental illness — some of our city’s most vulnerable young people. But she’s tired of apologizing to them and their families about where she has to provide care. The office and waiting room are cramped, dingy and unwelcoming. It’s too cold in some rooms and too hot in others. The offices aren’t soundproof, which is a serious concern for confidentiality. And there is no security on site. Recently she had a teen who needed to go to CHEO’s inpatient unit but it wasn’t safe for the parent to drive them, which can happen if people are considered a threat to themselves or others. So she and a colleague stayed with the teen nearly four hours waiting for police to arrive – a long and uncomfortable wait for the teen and parent. The solution: Marjorie and her colleagues move to a new building on CHEO’s campus. Please help spread the word. #1door4care

Martine is a senior public servant whose 14-year-old daughter has severe PTSD as a result of childhood trauma.   That means the world is such a scary place for her that she can’t leave the house without her service dog and she can’t go to school. She’s been going to 311 McArthur for almost two years, but is so triggered by the facility’s austere, cramped and unforgiving quarters that it is often counterproductive for Martine to take her there. What she needs is a trauma-informed space where she feels safe. Instead, Martine’s daughter has to go to a facility that she finds frightening in order to get the treatment that she desperately needs. Each visit is a struggle and progress is unbearably slow.  The solution: A bright, new, welcoming and safe space designed with young people like Martine’s daughter in mind. Please help spread the word. #1door4care

Liam was born without vision in one eye and at an early age he wore a helmet to correct his skull. Before turning two years old, he was diagnosed with autism. Liam brings great joy to his parents despite his special and complex needs that require them to be on high-alert during most of his waking hours. His family endures several care-related appointments, in locations across the city. But what they desire most is a place to connect with other families akin to their own. Currently, it’s all about meeting doctors and therapists, not other parents with their shared experience. The solution: A purpose-built building on the CHEO campus that brings medical needs and specialists together in one location, but also connects families with resources and each other. Please help spread the word. Support #1door4care

Meet Abby. Whenever she falls asleep, she stops breathing. It’s why she was first admitted to CHEO’s ICU when she was five hours old. It’s why for the next 16 years she and her family have returned to CHEO many, many times. Abby’s mom, Teresa, never thought a door would improve things for her eldest daughter. In fact, doors and separation create anxiety. To this day they still sleep with doors open. Abby’s service needs are demanding — from all her medical appointments and procedures to speech and occupational therapy. And like many parents of kids with complex needs, it leads to isolation. “It’s not just the promise of a single building that’s exciting — it’s the promise of building a community.” The solution:  A purpose-built building on the CHEO campus that brings medical needs and specialists together in one location, but also connects families with resources and each other. Please help spread the word. Support #1door4care

 

 

Appuyez 40,000 familles locales.

Appuyez #1lieupourallermieux.

Ajoutez votre nom à la liste.

#1lieupourallermieux

ATTENTION : Nous ne nous servirons de vos renseignements que pour indiquer le nombre total de personnes qui appuient cette initiative et pour vous faire part des derniers développements de la campagne

Besan, 6 ans

POURQUOI #1LIEUPOURALLERMIEUX

 

Les services cliniques du CHEO — CTEO pour les enfants et les adolescents ayant des besoins spéciaux sont actuellement dispersés dans de nombreux endroits de la région.

Ce modèle de prestation fracturé ne répond tout simplement pas aux besoins de 40  000 familles de l’est de l’Ontario qui bénéficient des services en développement, réadaptation, comportement et santé mentale du CHEO-CTEO, lesquels sont financés par le ministère des Services à l’enfance et à la jeunesse de l’Ontario. Ce modèle suggère aux familles que leurs expériences ne comptent pas.

Nous voulons regrouper huit sites sous un seul toit afin de créer une seule porte pour un meilleur accès et de meilleurs soins. Les installations de ces huit sites sont désuètes, en mauvais état et inadaptées à la prestation de soins et de services dont ces enfants et adolescents vulnérables ont besoin. Chaque porte supplémentaire à franchir ajoute au fardeau de 40  000 familles déjà surchargées.

 

Grâce à la solution #1lieupourallermieux, montrons aux familles comme la famille de Besan que leurs expériences comptent.

« Nous avons besoin d’une porte, une porte très large avec assez d’espace pour tout le monde. »

— Une mère de deux enfants bénéficiant des services de santé mentale

« Nous passons trop de temps à nous excuser pour l’environnement où nous fournissons des soins. »

— Barb Casey, directrice des services de santé mentale

La famille de Besan

LA SOLUTION #1LIEUPOURALLERMIEUX


Un nouvel édifice moderne intégré fournira du soutien personnalisé pour les services de développement, réadaptation, comportement et santé mentale qu’offre le CHEO-CTEO.

Il s’agit d’équité. D’autres régions de la province disposent déjà d’un accès à ces services dans des espaces et édifices construits à cet effet, notamment Durham, Hamilton, Halton et Peel. Établissons les mêmes règles de jeu pour les familles de l’est de l’Ontario et donnons-leur le même accès aux services. Nous avons un plan. Nous travaillons dessus depuis presqu’une décennie.

Maintenant, nous avons besoin de fonds pour que les travaux débutent afin que cette nouvelle installation devienne une réalité pour certains de nos enfants et familles les plus vulnérables.

Donnons-leur une seule porte à franchir.

Vous pouvez aider à ce que cet édifice soit prévu dans le prochain budget provincial. C’est simple.

Manifestez votre soutien et signez un engagement pour #1lieupourallermieux.

 

« Ce que nous dépensons pour le loyer, nous préférons le dépenser à la coordination des services et à la réduction des temps d’attente. »

— Alex Munter, président-directeur général du CHEO – OCTC